Aujourd'hui n'est jamais un jour comme les autres

15 juin 1969, Georges Pompidou est élu président de la République

15 juin 1969, Georges Pompidou est élu président de la République

En 1962, Georges Pompidou est nommé premier ministre par le président Charles de Gaulle. Ainsi, il succède à Michel Debré. Georges Pompidou a dû faire face aux événements de mai 68, il est aussi l’instigateur des accords de Grenelle qui ont permis à la France de sortir de l’une de ses crises les plus populaires. Le mandat de Georges Pompidou en tant que premier ministre prend fin en juillet 1968.

Une élection remportée haut la main

L’élection présidentielle de 1969 fut la troisième qui s’est tenue durant la Cinquième République, elle fut également la seconde au suffrage universel direct. Le premier tour de cette élection s’est tenu le 1er juin et le seconde le 15 du même mois. Comme nous le témoigne l’histoire, cette élection fut remportée haut la main par Georges Pompidou. Il a fait face à Alain Poher, qui exerçait la fonction de président du Sénat et qui était également président par intérim.

Charles de Gaulle démissionne de ses fonctions

Le 28 avril 1969, Charles de Gaulle annonce dans un communiqué laconique qu’il mettait fin à ses fonctions de président. Son discours était aussi retentissant que l’appel du 18 juin : « Je cesse d’exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet dès aujourd’hui à midi ». Charles de Gaulle qui était le premier président de la Ve République venait d’être désavoué par 52.41 % des électeurs, à l’occasion du référendum qui portait sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la transformation du Sénat. Les partisans du « non » avaient gagné, et comme promis, il quitta ses fonctions. Conformément à la constitution, c’est Alain Poher, alors président du Sénat qui succède à Charles de Gaulle.

Georges Pompidou président de la République

Georges Pompidou remporta l’élection présidentielle au second tour en s’adjugeant plus de 58 % des suffrages. Il tient de noter que durant ces élections, le taux d’abstention a atteint le pourcentage astronomique de 30 % sur la liste des inscrits.

Les historiens se plaisent à dire que Georges Pompidou est le seul président de la Ve République d’origine « authentiquement populaire ». Sans perdre un instant, Georges Pompidou a nommé au poste de premier ministre Jacques Chaban-Delmas, qui est un ancien héros de libération de Paris. Le 2 avril 1974, Georges Pompidou meurt d’une leucémie à l’âge de 63 ans. Pour la seconde fois de sa carrière, Alain Poher devient président par intérim.

 

facebooktwittergoogle_plus