Aujourd'hui n'est jamais un jour comme les autres

La Bataille d’Hastings

La Bataille d’Hastings

Le 14 Octobre 1066 marque le début de la domination Normande en Angleterre avec la victoire de Guillaume de Normandie sur Harold Godwinson, le successeur à la couronne anglaise. La bataille d’Hastings s’est déroulé à cette date, dans le Sussex de l’Est (une région de l’Angleterre) et constitue la naissance de l’Angleterre moderne.

Guillaume : un normand prétendant à la couronne d’Angleterre

Lorsque le roi d’Angleterre Edouard le confesseur décède, les seigneurs du pays désignent Harold Godwinson comme son successeur. Guillaume étant le neveu du défunt roi, il se considère lui aussi comme légitime prétendant à la couronne et décide d’envahir l’île avec un contingent comptant entre 4 000 et 6 000 hommes. Ayant fait ses preuves en Normandie notamment, en faisant construire le château de Caen (que l’on peut aujourd’hui visiter librement) ce dernier ne craint pas d’affronter les anglais sur leur sol.

Godwinson ayant du vaincre un autre rival, le roi de Norvège Harold Hardrada, dans le nord de l’Angleterre, il ne peut faire face à Guillaume sans essuyer de défaite. En effet, ses troupes, fourbues par le terrible affrontement, ne font pas le poids face à l’armée de Guillaume. Soutenu par des troupes venues de Picardie, de Flandres, du Poitou, du Mans mais aussi de Bretagne (contingent dirigé par Alain le Roux) il défait les anglais en feignant une fuite, puis en les ré-attaquant. Le roi Harold meurt d’une flèche à la tête, ce qui achève la débandade des troupes anglaises.

Suite à la bataille, Guillaume rencontrera l’opposition de rebelles anglais : le Witan, une assemblée anglo-saxonne élira un autre prétendant pour lui faire face, mais tous les foyers de rébellion seront violemment écrasés.

La tapisserie de Bayeux, une œuvre gigantesque de 70 mètres de long retrace, entre autre, cette victoire. Réalisée par des artisans Saxons sur à la demande d’Otton de Cotonville, elle orne aujourd’hui les murs de l’abbaye de Bayeux. On peut presque dire qu’il s’agit de la première bande dessinée de l’histoire.

Les suites de la conquête

C’est le jour de Noël que Guillaume est couronné roi d’Angleterre, à l’abbaye de Westminster (dans la ville de Londres) en 1066 soit deux mois après sa victoire sur Harold. Mathilde, la reine, devra attendre 1068 pour être à son tour couronnée.

Grand réformateur, il entame une entreprise de modernisation de l’administration. Pour récompenser ses compagnons et vassaux, il décide de distribuer les terres du royaume, ce qui aura pour effet de priver les seigneurs angles et saxons de leurs possessions.

La langue du royaume devient très vite le français, car elle est celle parlée par les Normands. D’ailleurs, on retrouve aujourd’hui beaucoup d’apport du Français dans l’anglais moderne.

facebooktwittergoogle_plus