Aujourd'hui n'est jamais un jour comme les autres

25 au 26 avril 1792 : écriture de la Marseillaise par Claude Joseph Rouget de Lisle

25 au 26 avril 1792 : écriture de la Marseillaise par Claude Joseph Rouget de Lisle

La Marseillaise est un chant révolutionnaire écrit par Claude Joseph Rouget de Lisle du 25 au 26 avril 1792, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l’Autriche. À l’origine, la Marseillaise est un chant de guerre, un appel au patriotisme qui visaient à fédérer les Français et à inciter les jeunes hommes à s’engager sous les drapeaux.

La Marseillaise n’est décrétée chant national qu’en 1795, le 14 juillet. Il a ensuite été abandonné en 1804 au profit du Chant de départ, avant d’être une nouvelle fois reprise en 1830 à la suite des Trente Glorieuses.

La IIIe République a fait de la Marseillaise l’hymne national le 14 juillet de 1879 et en 1887, une version officielle est enfin adoptée lors des prévisions de la commémoration du Centenaire de la Révolution. Durant la Seconde Guerre mondiale, le régime de Vichy imposait que la Marseillaise fût accompagnée par le chant Maréchal, nous voilà !

Contexte historique de la création de la Marseillaise

La Marseillaise fut écrite par Claude Joseph Rouget de Lisle, alors capitaine du génie en poste à Strasbourg durant la nuit du 25 au 26 avril 1792. À l’origine, la Marseillaise fut connue sous des noms éphémères, à l’exemple de Chant de marche des volontaires de l’armée du Rhin ou Chant de guerre pour l’armée du Rhin.

C’est le Dr François Mireur, futur général durant les campagnes d’Italie et d’Égypte qui a publié ce chant, mais avec un nouveau titre : Chant de guerre des armées aux frontières. Désigné pour organiser la marche conjointe des volontaires du Midi, Mireur a fait entonner ce chant pour sa troupe durant son entrée triomphale à Paris le 30 juillet 1792. C’est la foule parisienne qui était venue acclamer l’arrivée des volontaires qui a baptisé ce chant la Marseillaise. Bien que ce titre soit très simple, il a marqué les esprits des Français, de Strasbourg à Marseille.

Les circonstances de la création de la Marseillaise

C’est le maire de Strasbourg, le baron Philipe Frédéric de Dietrich qui demanda au capitaine du génie Claude Joseph Rouget de Lisle d’écrire un chant de guerre qui puisse être entonné par tous les volontaires à travers le pays. Retourné chez lui en soirée, Claude Joseph Rouget de Lisle commença son œuvre. Le texte de base est fortement inspiré d’une affiche de recrutement qui était apposée par-delà les murs de la ville. Les enfants de la patrie font référence aux engagés volontaires du Bas-Rhin.

Beaucoup plus tard, un proche parent de Rouget de Lisle aurait confié que Claude Joseph se serait inspiré d’une chanson protestante lors de l’écriture de la Marseillaise. D’autres ont émis l’hypothèse que Claude Joseph Rouget de Lisle s’est inspiré de l’ode que Nicolas Boileau a écrite à l’aube de la guerre contre les Anglais en 1656.  Depuis 1792, la Marseillaise a connu de nombreuses modifications, dont l’ajout du couplet, dit des enfants que l’on entonne durant des événements particuliers.

facebooktwittergoogle_plus