Aujourd'hui n'est jamais un jour comme les autres

Patrick Bruel, l’artiste aux multiples talents

Patrick Bruel, l’artiste aux multiples talents

Fils de Pierre Benguigui et d’Augusta Kammoun, Patrick Bruel  est un chanteur et acteur français né le 14 mai 1959 à Tlemcen en Algérie. Fidèle à ses sources, le chanteur a obtenu par décret en 2003, le droit de s’appeler Patrick Bruel Benguigui.

L’enfance de Patrick Bruel

Les parents des Patrick Bruel étaient tous les deux des enseignants. En 1960, le couple décida de se séparer. Quelque temps après cette séparation, la mère de Patrick Bruel décida de se remarier. Elle eut deux enfants David et Fabrice Moreau. À l’acquisition de l’indépendance de l’Algérie en 1962, la famille de Patrick Bruel dut se contraindre à quitter ce pays dont il ne conserve presque aucun souvenir. Avec sa mère, il s’installa alors à Argenteuil, en banlieue parisienne. Patrick Bruel voua une passion pour la musique dès son plus jeune âge. C’est à l’âge de 5 ans qu’il découvre des chanteurs comme Gainsbourg, Brel, Brassens et Reggiani. En 1965, il se découvrit une nouvelle passion qui est le théâtre.

Les débuts de Patrick Bruel sur les planches

Dans les années septante, Patrick Bruel répondit à une offre de casting qu’il aurait vu dans France-Soir et cela lui a valu son premier rôle au cinéma. Le film fut relativement un succès. Au lieu de profiter de son nouveau statut de star, Patrick Bruel préfère s’isoler en allant rejoindre son amie brésilienne à New York. C’est là-bas qu’il a fait connaissance de celui qui allait devenir son plus fidèle ami : Gérard Presgurvic.

Entre 1981 et 1983, Patrick Bruel a joué la pièce « le charimari » au théâtre Saint-Georges. Cette période coïncide également avec ses débuts dans la chanson. Son premier single intitulé « Vide » passe inaperçu. On le retrouve ensuite dans une comédie « Les diplômés du dernier rang » et un peu plus tard dans « Le grand carnaval » sous la direction d’Alexandre ARCADY.

Patrick Bruel était également très actif dans la publicité. Toujours dans les années 80, on a pu le voir en compagnie de Marianne Basler dans des spots publicitaires pour les conserves Zwan. Il a également tourné pour une marque d’huile et pour Pacôme. Patrick Bruel a passé le casting pour tourner dans la suite de la boum, mais il a été devancé par Pierre Cosso.

Ses premiers succès dans la chanson

Patrick Bruel rencontre son premier succès dans la chanson avec son disque 45 tours : Marre de cette nana-là. Cette année est également celle où il est passé pour la première fois dans la Chance aux chansons. En 1984, Patrick Bruel est appelé sur le tournage des PROFS qui fera plus de 3 millions d’entrées rien qu’en France.

En 1986, Patrick Bruel sort son premier album qui fut accompagné d’un succès relatif. Son disque lui vaut une apparition à l’Olympia. Son public le retrouva peu de temps après au générique du film « Attention bandits », puis dans le rôle d’un soldat blessé dans la «Maison assassinée ». C’est avec la sortie de l’album : Alors regarde et le single Casser la voix que la vie de Patrick Bruel va basculer.

facebooktwittergoogle_plus